Assane B. a été injustement privé de son droit de voir son fils de trois ans. Pour cause, il n’est pas en bons termes avec la mère du petit. Excédé, le jeune papa a diffusé les vidéos de ses ébats avec son ex-petite amie.
Né en 1999 et résidant aux Parcelles Assainies, Assane B. n’a pas eu l’occasion d’être aux côtés de son fils qui fêtait hier, son troisième anniversaire. Il s’est retrouvé en détention pour avoir divulgué les vidéos de ses ébats avec la mère de son enfant. Visé pour collecte illicite et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs, le mis en cause a comparu à l’audience des flagrants délits de Dakar. Au début, il a nié systématiquement les faits, alléguant qu’il n’a jamais détenu des vidéos de la partie civile. Mais, face à la fermeté du juge, il s’est résolu à dire la vérité. Interrogé sur les raisons de son acte impudique, Assane B. a raconté que la partie civile Ndèye Faye F. était son amante. Ils ont rompu après la naissance de leur fils, car les parents de la jeune fille étaient contre leur relation. Sur ce, cette dernière l’empêchait de voir le petit. Révolté, Assane décide de se faire une justice privée. Ses multiples menaces n’ont pas fait changer d’avis la mère célibataire qui a regretté amèrement son attitude. « Je n’ai pas publié les images sur la toile. Je les ai partagées avec les sœurs aînées de la plaignante, Fama et Adja. J’étais hors de moi », s’est-il justifié. La victime n’a pas comparu à la barre. Remontant les bretelles au prévenu, la représentante du Ministère public lui a signifié qu’il ne sert pas d’exemple à son fils. La parquetière a ainsi sollicité deux ans, dont six mois ferme. Me Michel Ndong a demandé au tribunal de faire preuve de compréhension. Car c’est par dépit que le prévenu a commis les faits. « Il a voulu convaincre son ex-copine de le laisser voir son fils. Il est jeune et délinquant primaire », a relevé le conseil de la défense. Finalement, le juge a condamné le prévenu à deux ans, dont trois mois ferme.
KADY FATY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici