Le lieutenant colonel Alioune Diop a demandé aux guides religieux de lancer un appel aux pèlerins afin que les motos ne viennent pas au Maouloud de Tivaouane. Selon eux,
les conducteurs de motos Jakarta sont souvent les principales victimes d’accident pendant les grands événements religieux. Sur trente décès enregistrés, 10 étaient des conducteurs de motos pendant le Grand Magal de Touba.
  » Je voudrais demander au Khalife général pendant le bourd de lancer cet appel, sa voix porte beaucoup plus que les nôtres et les motos Jakarta nous causent beaucoup de problèmes. On ignore même parfois les raccourcis qu’ils prennent pour entrer dans les lieux de l’événement. Ils se faufilent malgré les dispositifs, parfois quand ils viennent en groupe c’est pour éviter un effet inverse qu’on les laisse passer », a martelé le colonel Diop.
Pour sa part, colonel Ange Michel Diatta, de la brigade des sapeurs, déplore le comportement des conducteurs de deux roues et demande aux autorités de prendre des mesures pour éviter les morts sur la route.  » Les motos Jakarta sont soit les victimes des accidents soit impliquées dans la plupart d’entre eux. A défaut de ne pas amener des Jakarta à Tivaouane, il faut qu’ils portent des casques », met-il en garde.
ASTOU MALL

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici