- Advertisement -

« L’agriculture peut-elle relever le défi de l’emploi des jeunes en Afrique ? : Opportunites et defis », c’est Le thème de la 2ème édition du dialogue sur les politiques publiques organisée ce samedi 25 novembre à Dakar
par l’ONG ONE Campaign, en collaboration avec le ministère de la Jeunesse de l’Emploi et de l’Entreprenariat au Sénégal, le Ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire, le Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR) et le Conseil National du Patronat du Sénégal (CNP).

L’initiative vise , selon les organisateurs , à stimuler des réflexions sur des sujets majeurs relatifs au développement des pays africains dans le but d’apporter une contribution citoyenne à la promotion de la bonne gouvernance et au bien-être des populations.

Dans son allocution , le Directeur pour l’Afrique Francophone pour ONE Campaign, Desire Assogbavi, déclare que cette session du dialogue sur les politiques publiques veut explorer les opportunités et conditions dans lesquelles l’Agriculture au sens large peut mieux contribuer au développement de l’Afrique et plus précisément à l’employabilité des jeunes.

« Environ 15 Millions de Jeunes Africains viennent chaque année sur le marché du travail alors que seulement environ 3 millions d’emplois formels décents sont créés…» a-t-il ajouté .

- Advertisement -

Il s’agit , pour Mr Assogbavi , d’un forum qui réunit deux générations différentes , les générations plus âgées et les jeunes pour dialoguer afin de mieux se comprendre mutuellement dans le but de surmonter certains obstacles auxquels les jeunes sont confrontés .

Les objectifs de cette édition des Dialogues sur les Politiques Publiques consistent à Clarifier les opportunités et les menaces liées à l’insertion des jeunes dans l’agriculture et l’élevage, à Faire une synthèse des interventions et des dispositifs de pérennisation liées à l’insertion des jeunes dans l’agriculture et l’élevage au Sénégal mais aussi à Formuler des recommandations à l’endroit des décideurs politiques, des entreprises et de la société civile pour une insertion meilleure et durable des jeunes dans l’agriculture et l’élevage au Sénégal.

Au terme de cette rencontre qui a rassemblé , citoyens, autorités, société civile et partenaires au développement , des recommandations sont formulées à l’endroit des décideurs politiques, des entreprises et de la société civile pour une insertion meilleure et durable des jeunes dans l’agriculture et l’élevage au Sénégal.

Maimouna FOFANA

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici