- Advertisement -

Le Comité Sénégalais des Droits de l’Homme (CSDH), en compagnie du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme /Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest, de UNICEF-SENEGAL et du Ministère de la Justice a procédé ce mardi à l’installation et à la formation de ses nouveaux membres désignés par arrêté N° 03521/MJ/CAB/CT MF du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, en date du 18 avril 2023. L’objectif est de contribuer au renforcement institutionnel du Comité Sénégalais des Droits de l’Homme par un renforcement de capacités de ses nouveaux membres statutaires.
A en croire, Ismaël Madior Fall, Ministre de la justice « cette rencontre constitue un événement important par notre quête continue pour la promotion et la préservation des droits fondamentaux de chaque citoyen du pays ». Car, ils sont au cœur de toute démocratie qui correspondent aux valeurs fondamentales notamment la dignité, l’égalité et le respect mutuel qui font la vie des nations.
Le gouvernement du Sénégal en n’a fait de ce projet sa priorité. Ce, dans le but de renforcer davantage les exécutions de protection des droits de l’homme, promouvoir l’accès en justice pour tous relative à la place du leader du Sénégal en matière des droits de l’homme en Afrique et dans le monde, a déclaré Ismaël Madior Fall.
Le Président du CSDH, Me Pape Sène, remercie le ministre de la justice et les partenaires qui ont manifesté une dynamique participative avec une ouverture d’esprit de l’ensemble des parties prenantes permettant la tenue de la cérémonie.
Cette rencontre, cherche à aider à se conformer aux règles comme
ce fut le cas depuis sa création étant une référence qui a fait la fierté du continent africain, dit-il.

- Advertisement -

Avant de préciser que de 2015 à nos jour tous les rapports ont été présentés et transmis au président de la République. cest pourquoi, ils veulent installer et renforcer les compétences des acteurs du comité sénégalais des droits de l’homme Sénégal.
M. Robert Kotchani, représentant du HCDH/BRAO lui aussi remercie le ministre du garde des sceaux pour son engagement de soutenir le processus de renforcement du comité sénégalais des droits de l’homme.
Et de rappeler que la situation du comité à toujours eu comme préoccupations d’assurer la surveillance des atteintes des droits de l’homme car, le Sénégal a très tôt donné exemple en mettant en place un comité.
Il réaffirme à cet effet, son engagement pour un bon déroulement du projet déjà entamé.
Astou Mall

- Advertisement -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici